COORDONNÉES

106 Rang 4 Est, saint-Mathieu-De-Rioux, G0L3T0

418 738-2080

luc.malenfant@hotmail.fr

Site web

ATELIER-BOUTIQUE

« Artisan précédent : Espace- Bois

Artisan suivant : Jako Boulanger »

MATÉRIAUX : Bois

PRODUITS : Mobilier, sculpture

Luc Malenfant

Atelier l'Art Sylvestre

Ébéniste/Meuble
Ébéniste/Meuble

 

C’est d’abord la passion pour le mobilier et la noble matière qui le compose qui
m’a conduit vers l’ébénisterie. J’ai donc décidé d’apprendre les bases du métier en
faisant un DEC dans ce domaine à L’École Québécoise du Meuble et du Bois Ouvré de
Victoriaville.
Mon désir d’approfondir les caractéristiques techniques et esthétiques du
mobilier français m’a mené en France pour réaliser un stage, spécialement en sculpture
ornementale de style Louis XV.
De retour au Québec, j’ai travaillé dans certains ateliers, chefs de file de leurs
créneaux dont celui de Monsieur Étienne Van Der Beken (maitre ébéniste sculpteur).
Ensuite, j’ai reçu une bourse pour effectuer un stage d’un an à l’atelier de restauration
de mobilier de Parcs Canada. Ainsi, sous la supervision de M. Jeannot Bélanger, je me
suis consacré entièrement à la reproduction de sculptures d’ornementation de meubles.
Pendant trois ans, j’ai travaillé comme ébéniste et sculpteur à l’atelier Amboise,
Économusée de l’Ébénisterie Traditionnelle situé à Pohénégamook, où j’ai contribué à
l’implantation de l’économusée. Puis, j’ai travaillé pendant près d’un an à l’Atelier
Pérusse, exportateur de mobilier luxueux principalement à New York.
Enrichi par ces expériences et souhaitant me consacrer à définir mon propre
créneau de mobilier, il devenait incontournable pour moi de créer mon propre atelier.
Mon expertise et ma connaissance des styles de mobilier me permettent à la fois de me
distinguer par la qualité de la conception jusqu’à la finition, le tout agrémenté d’une
touche toute personnelle: des ornements sculptés uniques.
Mon attachement profond pour le Bas-St-Laurent m’a fait choisir cette région
pour y implanter mon entreprise. De plus, cette région forestière misera de plus en plus
sur les deuxièmes et troisièmes transformations pour y valoriser, au maximum, nos
précieuses ressources naturelles.


JE PARTICIPE